Err

Paysagiste, formateur et consultant, spécialiste des jardins japonais

Niwashi - Découvrez les outils en acier japonais

Découvrez l'acier japonais

La qualité de nos outils s'explique essentiellement par deux facteurs : la qualité de l'acier japonais et la technicité des forgerons japonais.

Le savoir-faire millénaire des forgerons coutelliers japonais est réputé dans le monde entier grâce aux qualités du fameux sabre japonais. Ils produisent des pièces d'un grand raffinement dont la forme est adaptée pour chaque usage.

L' acier japonais, utilisé en coutellerie, figure parmi les plus durs au monde grâce notamment à une forte teneur en carbone. Cette haute teneur en carbone lui confère une dureté et une résistance à l'usure par abrasion hors du commun, ce qui assure aux lames une longévité exemplaire.

Attention, cette spécificité qui fait toute leur qualité et leur confère un tranchant incomparable, les rends sensibles à l'oxydation (notez que si l'outil se patine en surface, l'oxydation attaquera rarement le coeur de l'acier). Toutefois, par respect envers l'artisan qui les a produit, nous vous recommandons d'éviter de laisser vos outils en contact avec l'humidité permanente, de les essuyer avec un chiffon après chaque usage et de les enduire d'un léger film d'huile de camélia si vous souhaitez les conserver comme neufs. Vous pouvez aussi faire le choix de les laisser se patiner.

La plupart de nos outils sont en acier carbone, toutefois, certains sont fabriqués en alliages chromés dit "inoxydables"  en raison de leur usage, notamment certains outils particulièrement destinés à travailler au contact du sol et de l'humidité.

La dureté Rockwell (indice HRC) : La dureté de l'acier d'une lame se mesure par le test dit de Rockwell réalisé avec un duromètre. Plus l'indice est élevé, plus l'acier est dur et plus l'outil gardera sa qualité de coupe dans le temps. A titre d'exemple, notez que la plupart de nos outils sont fabriqués dans des aciers ayant un indice HRC compris entre 58 et 62 alors que la plupart des lames disponibles sur le marché européen présentent des indices de 48 à 52. Pour être plus parlant, en tant que paysagiste professionnel, un affûtage par an de nos sécateurs utilisés quasi quotidiennement suffit amplement pour conserver un tranchant impeccable. Qui dit meilleur tranchant, dit aussi moins d'effort lors des coupes et une meilleure cicatrisation du végétal. Attention, toutefois, la grande dureté des aciers carbones les rend cassants. S'ils sont tout à fait adaptés à l'usage que l'on attend d'une lame, évitez d'utiliser vos outils pour d'autres usages inadaptés comme vriller une lame en l'utilisant comme une tournevis ou comme levier pour ouvrir un pot de peinture... une lame, c'est fait pour couper !

Caractéristiques des principaux aciers utilisés pour nos outils :

- L'acier SK5 : Acier carbone (0,8 à 0,9% de carbone, Silice >0 ,35%, Manganèse >0,5 %, Phosphore >0,03). HRC 58 à 61 max.

- Shirogami (acier "papier blanc") : acier carbone à grain fin. Plus le grain d'un acier est fin, plus le tranchant obtenu est important. (1,1 à 1,2 % de Carbone, 0,1 à 0,2 % de Silice, 0,2 à 0,3% de Manganèse, Phosphore>0,025 %, 0,3 à 0,5% de Chrome). HRC >60.

- Aogami (Acier "papier bleu") : Acier carbone à grain fin et plus résistant. La base de cet alliage est un shirogami auquel on a rajouté du Carbure de Tungstène et du chrome pour le rendre plus résistant. (1,3 à 1,4 % de Carbone, 0,1 à 0,2 % de Silice, 0,2 à 0,3% de Manganèse, Phosphore>0,025 %, de 0,3 à 0,5 % de Chrome, de 1,5 à 2 % de Tungstène). HRC 61 à 64 !